fren

Accueil

Accès à l’espace membre

MEMBRES

Rencontre avec Lennart Brag, parrain de plus de 90 membres étrangers

 

 

Rencontre avec Lennart Brag, parrain de plus de 90 membres étrangers et membre de Saint-Germain depuis 48 ans. Lennart est suédois, il est arrivé dans notre club vers 12 ans lorsque le Lycée International de Saint-germain en Laye (fondé par Eisenhower) a présenté ce club aux collégiens. Pour célébrer l’esprit international du club, Lennart y organise désormais chaque année l’International Cup, dont les joueurs représentent une dizaine de nationalités. L’écouter est un voyage à travers le monde et dans l’histoire du club. 

« Saviez-vous qu’après la seconde guerre mondiale le général Eisenhower venait jouer à Saint-Germain ? Nous avons une photo de lui avec le duc de Windsor. Les américains ont beaucoup contribué au déménagement du golf de l’Hermitage devenu le club que nous connaissons. J’aime l’histoire du golf et fais partie de la British Golf Collector Society ; j’y joue l’English open, en knickers et avec des clubs en bois datant d’avant 1935. C’est un peu comme un club d’amateurs de vieilles voitures. »

 

Saint-Germain a toujours eu une part importante de membres étrangers. Des rencontres avec des golfs étrangers permettent de nous faire connaitre dans de nombreux pays (en Angleterre avec Rye et le Royal St George, bientôt avec les Pays-Bas et la Suède), ce qui contribue à notre très bon classement européen. La Ryder Cup a également eu de l’impact car les étrangers venus y assister en ont profité pour voir les plus beaux golfs franciliens.

 

« Aujourd’hui les américains collectionnent les memberships dans les meilleurs clubs du monde. Notre club plait beaucoup à ceux qui veulent rester discret car c’est un club à taille humaine et familial. Les américains qui réussissent rêvent d’avoir un appartement à Paris. Ils sont souvent membres de clubs prestigieux et savent que Saint-Germain les accueillera bien. Ils passent à Paris pour affaires et aiment y vivre comme les français. Ils connaissent souvent notre golf avant même d’arriver, séduits par notre forêt profonde de pins à proximité de la ville. Ils apprécient que l’on ne soit pas ostensiblement un lieu d’affaires contrairement à d’autres clubs.

Aux Etats-Unis, les golfs sont plus de country club avec tennis, piscine et voiturettes électriques. Ici, le golf étant le centre de l’activité, ils y apprécient les grandes fêtes qui rythment habituellement l’année, le cachet authentique du club-house, le restaurant, sa cave…. Et la possibilité qui leur ait accordée d’y stocker leur propre vin par caisses entières ! »

 

Que de poésie à la commission d’animation du club house …

 

🎤🎼

Hier encore, j’avais un golf, je caressais le temps

J’ai joué au golf

Comme on joue de plaisir et je vivais au club

Sans compter sur mes heures qui fuyaient dans le temps

J’ai fait tant d’approches qui sont restées en l’air

J’ai fondé tant d’espoirs sur mes drives qui se sont envolés

Que je reste perdu, ne sachant où les chercher

Les yeux droits vers le ciel, mais le cœur étant dans le rough

🎹🎻

 

 

Hier encore je chantonnais Aznavour en me rendant au départ du 1,  

quelques bons mots échangés avec Bouba,

les blagues habituelles lancées amicalement à mes partenaires

et comme toujours je jouais naturellement trop à gauche, évitant en pleine conscience d’arroser le jardin de la garderie, pardon du mini-club, de peur de toucher l’une de nos chères têtes blondes ou au mieux de leur offrir la balle neuve avec laquelle j’espérais ambitieusement faire 18 trous!

Je tente de faire passer un mooligan à mes partenaires qui me charient à leur tour …

Les 17 trous ressemblaient aux 11.881 précédents :

L’appréhension du départ du 3, qui fait le bonheur des ramasseurs de balles

Au 5 mon cœur balance, le hors limite ou la cuvette ? … ma préférence va au green

Le green du 7 se dresse majestueux, l’attraper est un succès, faire le par un exploit

Attaquer le green du 9 par le putting green (spécialité Suédoise) anime les réseaux sociaux

le birdie du 11 si facile, si difficile,

L’approche du 16 dans le bunker me faisant avouer que ma place est sur une plage plutôt que sur un parcours de golf

et malgré le coup de fatigue du 18, je passe les bunkers et là se dresse majestueusement le clubhouse pour m’attirer jusqu’au green.

C’était une de ces belles journées de Golf à Saint-Germain avec son terrain parfait, ses petits coups de vent, la visite d’un chevreuil et le rapide tour aux toilettes de Patricia.

L’arrivée au Club-House, bien méritée, le chose, l’assiette toastée, un assoupissement passager dans le canapé suivi de quelques minutes devant un Open PGA,

Une garden party, une coupe d’hiver, un apéro sur la voie ferrée, une remise des prix dotée généreusement, bref un moment de partage comme on les aime.

Comme j’aurai aimé que ce fut hier.

La commission du Club House vous garantit que ce sera demain avec vous et grâce à vous.

Qui n’a jamais dit durant une mauvaise partie « j’arrête le golf », « je revends mes clubs »…. : gardez vos clubs, n’arrêtez pas le golf : ce serait dommage de le regretter si un jour vous deviez être confinés !

 

Golfiquement votre,

 

Melisande, Anne-France, Sébastien, Julien et Alexis

 

 

Découvrez les MECANIQUES DES PARCOURS : des départs jusqu’aux greens

L’étrange machine

Cet automne sur nos deux parcours, vous avez sûrement croisé cette bien étrange machine en vous interrogeant sur sa fonction.

Pour ceux qui ne l’ont pas croisée, la voici en action  :

 

Cette machine a pour but de décompacter la terre en profondeur (une vingtaine de centimètres), permettant ainsi une aération du sol pour une meilleure circulation de l’eau et de l’air : il s’agit d’améliorer la santé du gazon et donc la surface de jeu (fermeté et roule).

 

Mais au lieu de travailler le sol de manière mécanique par un système de « carottage » comme le font les machines traditionnelles, elle utilise un procédé d’injection d’air sous pression, permettant ainsi une fragmentation du sol sans en abîmer la surface (greens et avant-greens en l’occurrence).

 

Résultat : malgré cette opération lourde mais essentielle, nous avons pu continuer à jouer sur nos deux parcours en profitant de greens toujours aussi roulants !

 

Mais de manière habituelle, d’autres machines plus traditionnelles sont utilisées pour les opérations d’entretien.

 

Les voici en images

 

Les machines utilisées pour les départs

 

Pour la tonte :

  • La « Triplex » (TORO 3150) pour une hauteur de coupe de 8 à 10 mm : elle comporte trois rouleaux de tonte.

  • Et la « Simplex » (JOHN DEER 260 SL) pour une même hauteur de coupe mais avec seul rouleau pour un rendu plus « fin ».

Pour leur aération (PROCORE 648) : on utilise des « louchets à extraction » permettant un léger carottage.

Les tondeuses utilisées jusqu’aux avant-greens

 

Pour les fairways, une première tondeuse pour une hauteur de coupe de 13 mm (JOHN DEER 7500A)

Pour le pré-rough, une autre tondeuse pour une hauteur de coupe de 30 mm (TORA 5510)

Pour le rough, une dernière tondeuse pour une hauteur de coupe de 75 mm (JACOBSEN ACHERE 500)

Sans oublier les butes, pour hauteur de coupe 25 mm (TORO SIDEWIDER 3100D)

Pour les avant-greens et les greens

 

Pour tondre les avant-greens, on utilise la « Triplex » utilisée pour les départs (hauteur de coupe de 8 à 10 mm)

Pour les greens, on utilise deux tondeuses différentes pour deux hauteurs de coupe :

 

  • une hauteur de coupe de 2,8 à 3,6 mm pour le green en lui-même (TORO TRIPLEX 3300)

 

  • Et pour les colliers de greens, pour une finition parfaite, une hauteur de coupe de 8 à 10 mm (JOHN DEER SIMPLEX 260 SL)

Sans oublier le rouleau à greens, opérant un mouvement de balancier d’un bout à l’autre de nos greens, utilisé pour que la roule soit encore plus rapide et régulière  

Et les machines utilisées pour les opérations d’entretien plus lourdes : une tondeuse à green est ainsi modifiée pour être équipée d’éléments « Verticut » permettant de retirer les matières organiques mortes (feutre). Cette opération est suivie d’un léger sablage et d’un roulage. Le green devient plus ferme et la ligne de putt plus fiable !         

 

 

 

Mais l’automne, les machines les plus souvent utilisées sont celles pour ….

ramasser les feuilles !

 

Ce qui nécessite de les souffler vers le rough  …

… Puis de les ramasser

 

Portrait de Mickael Azuelos

 

Rencontre avec Mickael Azuelos, 23 ans, secrétaire sportif de notre club. Mickael organise toutes les compétitions du club : du paramétrage sur le site de la FFG jusqu’à l’impression de nos cartes et la saisie des scores.

Enfant, une sortie du centre aéré permet à Mickael de découvrir par hasard le golf. Il décide de s’entrainer au golf d’Ajaccio…, un 6 trous. Quelques années plus tard, alors que son index est de 6,7 et qu’il a gagné 7 fois le championnat de Corse par équipe (foursome, 4 balles), Mickael décide d’en faire son métier.

 

« J’ai rejoint l’académie internationale des métiers du golf en vue de devenir à terme directeur de golf. C’est une formation où Monsieur Bardet intervient chaque année car il y a été élève il y a 31 ans.

 

Quand je suis arrivé en stage à Saint-Germain l’an dernier, j’ai vécu un choc, je n’étais jamais monté plus haut que Lyon ! C’est très impressionnant de voir ce parcours à l’entretien parfait. J’ai été impressionné par les bâtiments, le côté historique du club. Je me sens porté par l’histoire du club, ses traditions. Il y a une continuité presque émouvante dans la vie du club. Ici chaque membre a ses habitudes et on tient à les respecter.

 

Tout est allé très vite l’an dernier et Monsieur Bardet m’a rapidement proposé un CDI de secrétaire sportif. Mon travail consiste à faire de l’accueil et préparer toutes les compétitions du club. Médailles, tirages, impression des cartes, affichage et distribution des départs dans le club, gestion des scratch, saisie des scores, prise en compte des désidératas de chacun, des affinités… Pour 60-100 participants, organiser une compétition me prend une demi-journée.

 

Ce que j’aime avant tout c’est suivre les scores de chacun et ceux des plus jeunes qui vont jouer à l’extérieur nous représenter. Je vis chaque compétition par procuration. J’aime particulièrement l’ambiance de la coupe du Président quand il y a beaucoup de monde. Pour le grand prix c’est l’émulation ! Pour la golfer’s qui arrive je vais découvrir une organisation à grande échelle avec la FFG.

 

J’apprends beaucoup au contact de Monsieur Bardet pour comprendre comment on dirige un club. On s’entend bien. Cette proximité m’aide dans mon travail. C’est un très bon formateur, il explique les choses calmement, ne s’énerve jamais et a de la considération pour tout le monde. »

Nouveautés dans l’école de golf

L’école de Golf de Saint Germain, avec aujourd’hui près de 75 enfants inscrits pour cette nouvelle année, continue d’accueillir vos enfants de 6 à 16 ans. La moitié des enfants étant très jeunes (de 6 à 10 ans), la commission sportive a décidé de saisir l’opportunité qui lui était donnée de développer la formation de nos futurs jeunes membres.

En concertation avec Jean-Philippe Prince et Matthieu Billaud, nous avons pour cela choisi d’accueillir Nicolas Omont à la tête de l’organisation. Il arrive riche de ses 15 ans années à l’école de Golf du PCC et de son expérience d’accompagnement des enfants dans la pratique du golf aussi bien de loisir que du haut niveau. Eloi de Saint Hilaire intègre aussi le projet pour ses qualités techniques et son attachement à notre école.

 

Bien sûr, à Saint-Germain nous allons appliquer la méthode du changement dans la continuité.

La continuité, ce sera le samedi après-midi. Il restera dédié aux groupes compétitions qui fonctionnent bien avec beaucoup d’enfants qui progressent dans leur pratique et plusieurs jeunes qui ont intégré les équipes adultes 1 et 2. Nous allons continuer à suivre les enfants sur les compétitions des écoles de Golf (Coupe Forêt de Marly, Coupe des 4 Juniors, Coupe Westphalen) mais aussi à travers des rencontres allez-retour, comme notre match avec le Golf National. Nous préparons aussi nos jeunes pour participer aux compétitions Grands Prix jeunes et adultes ainsi que les épreuves fédérales des championnats de France. Nous avions cette année 6 représentants aux finales nationales (citons en passant la belle 2eme place de Carla de Troia ou encore la 6eme place de Jules Lauer).

Les principales évolutions sont pour le dimanche. Deux constats principaux nous ont amenés à faire ces changements :

  • Trop d’enfants terminaient leur cycle d’école de golf sans obtenir un véritable index de jeu, ce qui est un des plus évidents marqueurs de la formation du golfeur
  • Les cours du dimanche ne permettaient pas aux plus jeunes de jouer suffisamment sur le parcours des genêts et cela est essentiel dans la formation.

C’est pour cela que nous allons faire évoluer à la fois le continu pédagogique pour mieux l’adapter au niveau des cours des jeunes et proposer beaucoup plus de temps de parcours. Le contenu des cours évoluera selon les saisons et les âges afin de toujours mieux développer l’habilité, la motricité et la vitesse.

De plus, le dimanche matin sera consacré au jeu, avec des parcours accompagnés par les professeurs en petit groupe, des passages de drapeaux pour les débutants et une compétition mensuelle : La Kids Cup, avec à chaque fois des départs aménagés sur le parcours des Genêts. Nous avons eu le plaisir d’inaugurer la première Kids Cup le Dimanche 04 Octobre avec déjà une très belle participation. Le dimanche après-midi sera réservé aux cours collectifs selon les niveaux et les âges.

Enfin, cette année nous avions voulu faire améliorer la formation des jeunes sur les règles de golf 2019. Nous avons demandé à un arbitre de ligue de venir partager son savoir afin aussi de préparer le DROP, compétition (annulée) organisée par la ligue, pour les écoles de golf, sur les règles de golf. Chaque année, une dizaine d’enfants sera formée afin que tous puissent y participer dans leur cycle de l’école de golf.

Pour les plus motivés dans l’envie de progresser, les professeurs se tiennent à la disposition des enfants (et des parents) pour des cours individuels. L’école de golf se pratiquant en cours collectif ne suffit pas pour ceux qui souhaitent aller vers la compétition ou tout simplement progresser plus rapidement pour prendre plus de plaisir.

—————————————————————————–

Voici les quelques principes directeurs d’enseignement que Nicolas et les enseignants développeront avec les enfants

  • L’enfant, pour aimer le golf, doit être en situation de réussite
  • Un enfant en échec golfique = 1 enfant qui abandonne le golf
  • L’objectif est donc de faire aimer le golf à tous les enfants à travers une pratique du sport fun/ludique

Pour cela, nous allons travailler sur le développement moteur des enfants en lien avec un travail technique. En effet, plus l’enfant développera ses capacités motrices plus il sera performant sur une pratique spécifique comme le golf. Nous allons mettre en œuvre des séances avec des ateliers (jeu) mais pas forcément toujours lié au golf (pas forcément un club à la main). En effet, le golf est un sport complexe qui requiert de bonnes aptitudes physiques ou aptitudes motrices (adresse / souplesse / vitesse / force. Que l’enfant soit motivé par une pratique sportive ou loisir, plus l’enfant développera ces aptitudes physiques, plus il sera en réussite golfique et donc aimera ce sport. Cela lui servira pour d’autres activités sportives et pour sa vie d’adulte.

=>>> Voici le déroulement du programme sur l’année

  • En 2 parties au niveau développement moteur
  • 1er trimestre : adresse/coordination    
  • 2e trimestre : vitesse
  • 3e trimestre : jeu avec rappel sur les différents aspects moteur

Voici le déroulement type d’une séance

  • Echauffement avec développement moteur
  • Travail technique
  • Séquence jeu développement moteur
  • Séquence évaluation fin de cours en fonction du thème du jour

Une nouvelle saison s’ouvre pour notre école de golf avec de belles perspectives pour, nous l’espérons, le plus grand plaisir de nos enfants.

Hervé Lauer                                                                  Jean-Philippe Thieulin

Responsable de l’école de Golf               Président de la Commission Sportive