fren

Accueil

Accès à l’espace membre

MEMBRES

Vie sportive

Rencontre avec Damien Cochet, 12 ans. A 8 ans Damien fut le plus jeune membre à jouer sur le grand parcours.

Rencontre avec Damien Cochet, 12 ans. A 8 ans Damien fut le plus jeune membre à jouer sur le grand parcours.

« Le golf c’est ma passion. J’ai commencé à 3 ans, ensuite mon papa m’a emmené le suivre sur le parcours, puis j’ai pris les cours avec les professeurs, Olivier, Matthieu, Jean-Philippe et là je suis 16 de handicap.

J’aime les coups à partir de 75 m, les attaques de green, car, en attendant d’avoir plus de carrure et de longueur, c’est là que j’ai plus de chance de gagner. Le passage sur le grand parcours a été un grand changement car j’avais 8 ans et les trous sont très longs… à cette période le petit jeu a été mon allié. Avec papa on discutait aussi souvent « mental » et ça m’a bien aidé aussi.

Je trouve ça amusant de surmonter la pression des compétitions et de gagner … Chaque bonne performance me donne plus envie ! J’ai participé à plein de compétitions à l’extérieure (coupe des 4 junior, le tour poucet, les qualifications pour le championnat de France…). J’y ai vu plein d’enfants habitués aux championnats. A 8 ans ils sont 10 avec un petit jeu incroyable. Ils s’entraînent énormément, certains sont très sérieux et les parents sont totalement dédiés. En voyant ça, je me suis dis que je voulais juste être un bon amateur qui prend du plaisir et pas devenir pro. Et puis, en jouant plusieurs fois en équipe, j’ai constaté que l’ambiance est très sympa mais que je préfère le challenge personnel.

Quand on lit l’histoire des jeunes amateurs, leur jeunesse était consacrée au golf, donc tout ça dépend des parents ; c’est eux qui font la route, les efforts. Moi je joue beaucoup avec papa, il m’emmène tout le temps quand il joue. On est même allés à la Ryder Cup (j’ai gagné 2 places à un concours de lancer de balle en mousse !), au British open, à Carnoustie c’était incroyable de voir les grands joueurs là-bas. On a découvert en direct toute l’histoire du golf, c’était encore plus fort que la Ryder Cup ! »